Devoir de mémoire, Adsav à Quiberon et Auray pour la statue de Jorj Kadoudal !

Dans la série de l'histoire niée et falsifiée par l'état français, on s'attaque aujourd'hui à un héros de la chouannerie bretonne. Georges Cadoudal (Jorj Kadoudal en breton) est un héros local du pays vannetais, un des chefs emblématiques de la chouannerie bretonne qui s'est opposé à la révolution française afin de conserver les droits du peuple breton concédés par le traité de 1532, des droits bafoués par les spectateurs de l'"Une et indivisible". Les chouan bretons menés par ses chefs locaux, Cadoudual, Pierre Guillemot, Jean Rohu, ont mené un intense combat face aux troupes de la république française, vaincus, ils ont été massacrés par les républicains français malgré les promesses de clémence. Ces troupes républicaines françaises étaient menées par le général Hoche; qui s'est illustré dans biens des barbaries pour imposer l'idéal républicain.

 

C'est pour cela que le parti du peuple breton, Adsav, était présent samedi 4 août à Quiberon, devant la statue du général Hoche, afin de dénnoncer la falsification de l'histoire bretonne par la France, les militants d'Adsav se sont ensuite rendu à Auray pour être reçu par la mairie afin de demander que la statue de Jorj Kadoudal, réalisée il y a maintenant trois ans, soit exposée en place publique.

 

 

 

Je reproduis ici le compte rendu de cette action d'Adsav mené par la Kevrenn Bro-Ereg (section du littoral du pays vannetais).

 

Samedi 4 Août 2007, les militants de la kevrenn Bro-Ereg,rejoints par les responsables du bureau politique d'ADSAV!, s'étaientdonnés rendez-vous à Quiberon, au pied de la statue du général Hoche.

Erigée il y a presque un siècle (105 ans exactement) à lademande des pouvoirs publics français, elle se veut un hommage aucombattant de la révolution.

Mais le général républicain trône aujourd'hui sans partage sur la place principale de Quiberon, face à la grande plage.

Car les morts du camp adverse n'ont, eux, après deux-cents ans toujours pas droit à une reconnaissance officielle!

Seules quelques initiatives privées permettent aux Bretons dese souvenir des souffrances endurées par leurs ancêtres au cours de cetépisode sanguinaire.

Il y a trois ans, une association d’Auray a fait réaliser unestatue de Georges Cadoudal. L’effigie de bronze du général chouandevait prendre place dans le parc attenant au mausolée, le jour dubicentenaire de son exécution.

La mairie d’Auray s’étant formellement opposée àl’installation de la statue, cette dernière attend toujours un endroitqui puisse l’accueillir, à la grande colère et frustration des Bretonsprivés d’une partie de leur histoire.

C'est pour dénoncer ce scandale que les militants d'ADSAV!,le parti du peuple breton, étaient présents devant la statue du généralHoche.Après avoir déployé une banderole dénonçant les falsifications de notrehistoire opérées par la république française, l'eil-pennrener d'ADSAV!, Frederig ar Bouder, a pris la parole devant les Quiberonnais etles touristes, d' abord surpris puis visiblement intéressés, pourexpliquer les raisons de leur présence en ce lieu. Le discours terminésur un vibrant « Bro Gozh Ma Zadoù », l'hymne national breton, lespatriotes se sont répandus dans les rues de Quiberon pour distribuer untract explicatif, ainsi qu’un autre sur l' indépendance de la Bretagne,tout en rappelant l' histoire locale fort peu connue. L'accueil futexcellent, même chez les touristes de passage. Les Bretons rencontrésse sont souvent montrés fort contents que des gens soient là pourhonorer leur histoire.

En fin d'après-midi, les adsaverien ont migré vers Auray où lastatue du héros et martyr national, Georges Cadoudal, attend toujoursde prendre place.

Devant la mairie dirigée par monsieur Michel Le Scouarnec,communiste, les militants ont entamé le Bro Gozh tandis que lesdirigeants d'ADSAV! prenaient contact avec les responsablesmunicipaux. Enfin, ils sont allés à nouveau à la rencontre de lapopulation , dans tout le centre ville d'Auray ainsi que dans le petitport de Saint-goustan où l 'accueil fut le même qu'à Quiberon. Aucunesprit grincheux adepte inconditionnel du tricolore n'a été rencontré!

Cette journée a donc été extrèmement gratifiante pour lecombat en faveur de la vérité, du respect de nos morts , de laBretagne. Plus de 1000 tracts ont été distribués. Les Bretons ontdécouvert des militants honnêtes décidés à faire respecter leur peupleet sa mémoire. Les liens qui se sont noués ne resteront pas sanslendemain, d'autant que cette action n'est pas une fin, mais un début. ADSAV!continuera à dénoncer le scandale de la « mémoire interdite », dignedes pires régimes totalitaires, jusqu'à ce que justice soit rendue ànotre Histoire!

Pour la Kevrenn Bro-Ereg
Gweltaz Jaffrelot, penn kevrennour 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Vie d'Adsav. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Devoir de mémoire, Adsav à Quiberon et Auray pour la statue de Jorj Kadoudal !

  1. JK dit :

    Enor da Jorj Kadoudal !

    Si on compte sur la France pour honorer nos héros, on est mal barrén la France est un pays négationniste qui ne célèbre que les barbaes qui ont commis des génocides soigneuseument nettoyés par l’état français.

  2. Adsav Breizh dit :

    Bravo à la kevrenn Bro-Ereg, organiser une action juste après la scission de la kevrenn c’est un bon exmeple d’organisation.

    Petite question, quel est ce drapeau rouge au milieu de la dernière photo ?

  3. La vie de la kevrenn Bro-Ereg du pays vannetais, d’Adsav.

  4. bzhdjo dit :

    la on reconais des vrai breton ki se batte pour l’amour de l’histoire bretonne et je vous en remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*