Blagues françaises du monde entier

J'aiessayé de ne présenter que les plusdrôles. Mais il est difficile d'évitercomplètement le sado-masochisme qui imprègne les blagues vexatoires (comme celles qui sefont sur les Belges, les Noirs, les Corses, les blondes, …) .
Les violencesgratuites, y compris dans la dérision, ne sont pasétonnantes ; elles sont le fruit denos jalousies et de nos désirsmimétiques. Toutefois, compte tenudu déclinfrançais,la France est de moins en moins le miroir de nos désirs ; etl'humour vexatoireestappelé à marquer le pas devant un humour plusdistancié, plus proche de celui des blagues identitaires. 
AuXXIème siècle, nous autres Bretons, nouspouvons nous moquersanshaine, sans envie et sans arrière-pensée de laFrance. Elle nous gène, elle est un obstacle ; mais elle ne nousfaitplus rêver.

 

Pour (dé)planter le décor…
– Qu'y a t'il de commun entre un Français-citoyen et unetermite-soldat ?
– Un cerveau anti-communautariste.

Indices (1)
– Quelles sont les convictions politiques du Français qui ne parle qu'une seulelangue(le français), ne connait qu'une littérature(française) et une seule version de l'histoire (celle deson école primaire) ?
– Il est contre le repli identitaire.

Indices (2) 
– En Bretagne, qu'est-ce qu'un anti-communautariste ?
– Un monolingue.

Suicide à la française
– Comment un Français fait-il pour se suicider ?
– Il se tire une balle à 15 centimètres au-dessus de latête, en plein dans son complexe de supériorité.

Odeur comportementale
– Pourquoi les Français ont-ils le dos qui pue ?
– C'est à force de péter plus haut que leur cul


Hygiène française (1)
– Un Français qui va pisser, il se lave les mains avant ou après ?
– Pendant.

Hygiène française (2)
– Pourquoi dit-on en France "Aller aux toilettes, alors qu'en Belgique on dit "Aller à la toilette"
– Parce qu'en France il faut en explorer plusieurs avant d'en trouver enfin une de propre.

Les Français et la natation
– Pourquoi les Français boivent-ils toujours la tasse quand ils nagent ?
– Parce qu'ils ne peuvent pas s'empêcher d'ouvrir leur grande gueule.

Histoires belges
– Pourquoi les Français aiment-ils tant les histoires belges ?
– Parce qu'elles les font trois fois rire.

La première fois quand on les leur raconte ;
la seconde fois quand on les leur explique ;
la troisième fois quand ils les comprennent.

Moeurs politiques
– Quelle est la différence entre Nelson Mandela et un membre du gouvernement français.
– Nelson Mandela a été en prison AVANT d'arriver au pouvoir.


Providence:
La France est une nation providentielle. Elle répondtoujours Présent quand elle abesoin des autres.

Du mou pour le chat :  (à partir d'un fait divers dejanvier 2007) 
– En pleine extase sanguinaire, pourquoi les cannibales françaishurlent-ils "Miiiiiaou" et non "RRâââââlovely" comme Hannibal Lecter ?
– Parce qu'ils ont mangé un morceau du poumon, et non le coeurde leur victime.

Lecauchemar de J.M. Le Pen :
– Pourquoi les habitants du monde entier voudront-ils tous immigrer enFrance à la fin du monde?

-Parce qu'il savent que la France acinquante ans de retard.

Est-ce bien cartésien ?
Si la France n'était pas la France, les Français seraienttous des étrangers.


Névrose 
– Connaissez-vous l'histoire du Français qui avait uncomplexed'infériorité ?

-Il croyait que tous les hommesétaient égaux.

Leshabitudes de la notoriété
– Pourquoi les Français sourient-ils quand il y a de l'orage?

-Parce qu'ils croient qu'on lesphotographie

Savoirse situer
– On ne dit pas " Je suis en France "

-Et que dit-on alors ?
-On dit " J'ai marché dedans"

Lacréation du monde (première version)
Quand il a créé la France, Dieu lui adonné tantde qualités qu'il a tout de suitedécidéde ré-équilibrer par rapport aux autresnations. Ila alors créé les Français.


La création du monde (secondeversion)
Quand Dieu eut créé le monde, il était trèscontent de lui. L'archange Gabriel lui demanda de lui expliquer cequ'il avait fait :
– Tu vois, Gabriel, j'ai créé une nouvelle planèteet tout y est parfaitement équilibré. J'aicréé un continent, l'Amérique, ou la partie nordest riche et, par équilibre, la partie sud est pauvre. J'aicréé des zones chaudes et des zones froides, des zoneshumides et des zones sèches… En Afrique, j'ai mis des zonesarides comme le sahara, et des forêts luxuriantes.
Mais regardes mon chef d'oeuvre, cette péninsule à lapointe de l'Europe. Elle n'est ni trop chaude ni trop froide, ni tropsèche ni trop humide. Elle a des rivières, desforêts. Elle est baignée doucement par l'océan. Leshommes qui y vivent sont sympathiques, les femmes jolies…
– Oui, c'est vrai, dit Gabriel. Et l'équilibre ?
– Et bien, leurs voisins français sont des gens effroyables…

L'unest de trop
Un Français, avec un énorme bouledogue en laisse,rentredans un bar espagnol. Le patron s'insurge :

-Hola, vous n'allez quandmême pas nous encombrer avec cette monstruosité !
-Mais, répond leFrançais, ceci est un animal de compagnie !
-Vous, taisez-vous ! reprend lepatron. Je parlais au chien !

Restauration
Un homme rentre dans un bar australien avec un énormecrocodileen laisse. Ils'adresse au patron :

-Vous servez les Françaisici ?
Lepatron, un peu inquiet, luirépond :
– Oui, bien sûr, nous les servons.

-Alors, répond le client,servez-en un à mon crocodile.

Vae Victis !
La prochaine fois qu'il y aura une guerre en Europe, le vainqueurforcera le vaincu à annexer la France.

Zoologie
– Quelle différence y a t'il entre un Français etunserpent ?

-L'un a une langue fourchue, ilrampe, il est venimeux. L'autre est un animal de la classe des reptiles.

Gastronomie
Un lion du Zoo de Dublin s'étire au soleil et selèche lederrière. Un visiteur s'adresse alors au gardien :

-Il a l'air complètementinoffensif, votre lion !
-Ne vous y fiez pas, répondle gardien, il y a à peine une heure, il aattrapé unvisiteur français et l'a mangé tout cru.
-Incroyable… Et pourquoi selèche t'il le derrière ?
-Il a gardé un mauvaisgoût dans la bouche.

Coupe du monde de football vue de New York
– Pourquoi les Français ont-ils fêtéaussilargement leur victoire de 1998 en Coupe du monde de football ?

-C'était la premièrefois qu'ils gagnaient quelque chose au niveau mondial sans faire appelaux Américains.

Coupe du monde de football vue de Rio
– Pourquoi les Français ont-ils fêtéaussilargement leur victoire de 1998 en Coupe du monde de football ?
– C'était la première fois qu'ils baisaient les Brésiliens ailleurs qu'au bois de Boulogne.

L'histoiredu génie. Version anglaise
UnAméricain, un Anglais etunFrançais se promènent sur une plage. Soudain,dans lesable, ilstrouvent une vieille lampe à huile. Ils la frottent, et ungénieapparaît.
C'estun génie esttrès généreux et il leur offred'exaucer un voeuà chacun.
L'Américains'exprime lepremier.
-Je voudrais que mon pays resteouvert à tous, mais que ceux qui arrivent avec de mauvaisesintentions ne puissent pas débarquer.
LeFrançais s'exprime lesecond.
-Je voudrais que mon pays soitprotégé par un mur trèsélevé,infranchissable ; Ainsi, les Françaispourront vivre tranquillement, sans êtredérangéspar les étrangers.
L'Anglaisreste silencieux, puisinterroge le génie sur la façon dont il vaexaucer levoeu du Français: la hauteur du mur, l'épaisseur, la solidité,l'étanchéité.
Unefois satisfait, il émetà son tour un voeu :
-Remplissez d'eau jusqu'au bord.

L'histoiredugénie. Version américaine
UnAméricain et unFrançais sepromènent sur une plage. Soudain, dans le sable, ilstrouventunevieille lampe à huile. Ils la frottent, et ungénieapparaît.
Cettefois, c'est un génieparesseux. Il veut bien leur accorder un voeu, seulement unvoeupourdeux, et àcondition que ce ne soit pas trop compliqué.
L'Américains'exprime lepremier.
-Je voudrais qu'il y ait sur lalune, pour les futurs touristes américains, un casino commeà Vegas, unimmense MacDo et un supermarché WallMart.
Legénie hausse lesépaules en disant " stupide Américain ! ", et setournevers le Français.
-Je voudrais, dit celui-ci, que lesFrançais soient un peuple apprécié dansle mondeentier pour son courage, son honnêtetéet son sens de la démocratie.
Legénie reste pensif pendantau moins une minute. Puis il se tourne vers l'Américain ensoupirant :
-Le casino, vous le voulez comment ?

Lemodèle français
– Quelle différence y a t'il entre le modèlefrançais et le cancer ?

– Le cancer, ça évolue.

La force du symbolisme
– Pourquoi la France a t'elle pour symbole le coq ?
– Parce que c'est le seul animal qui chante avec les deux pieds dans lefumier.

Identité
Un jour en Bretagne, un député, dans unélanlyrique, s'exclama aumilieu de son discours : " Je suis né français deparentstous deuxfrançais. J'ai reçu une éducationfrançaise. J'ai forgé ma personnalitéau contact des grands auteurs français. J'aitravaillédans uneentreprise française. J'ai participé aurayonnement de laFrance, et jemourrais français ! ".

Assis au premier rang, le pauvre Yann Kouer étaitinterloqué et luidemanda : "Monsieur le député, n'avez-vous vraiment aucuneambition? ".

Cauchemar breton
Nicolas Sarkozy est dans un avion. Soudain, un des moteurs prend feu,puis le second. Pris de panique, il s'empare d'un parachute, ouvre laporte et saute dans le vide.
Pas de chance, le parachute ne s'ouvre pas.
Soudain, un ange souriant apparaît auprès de lui.
– Nicolas, il y a une façon de t'en sortir, lui dit l'ange.Ilte suffit de crier "Vive la Bretagne libre !" et je te prendrai dansmes bras pour te déposer doucement au sol.
– Non ! Non ! Pas question ! répond Nicolas Sarkozy.
Le sol se rapproche. L'ange revient vers lui.
– Allons Nicolas… Ton glorieux prédecesseur, legénéral de Gaulle, a bien crié "ViveleQuébec libre !". Toi, il te suffit de crier "Vive laBretagnelibre" et le miracle se produira. N'hésite pas troplongtemps, Nicolas…
– Non, non, je ne peux pas ! Je ne peux pas !
Le sol se rapproche, et le président Sarkozy comprend qu'il vas'écraser, qu'il va mourir. Alors il rassemble toutes sesforceset crie  :
Vivela Bretagne liiiibre !!!!…
Soudain, il sent un coup de coude et entend le Premier ministre luidire doucement :
– Monsieur le Président, que vous dormiez en Conseil desministres, passe encore. Mais que vous disiez n'importe quoi, non, cen'estpas admissible !

L'ironie du Destin
– Pourquoi Dieu a t'il créé l'anti-communautarisme ?
– Pour permettre aux Français de faire illusion. Ça lefait rire.

Les Français n'ont pas que des défauts
– Pourquoi les entreprises de démolition, partout dans le monde, embauchent-elles des Français ?
– Elles leur demandent de s'appuyer contre le mur. Et comme c'est le plus intelligent qui cède …

 

Blagues sur le courageet lavaleur guerrière des Français  

Il existe desmilliers defrench jokes là-dessus. Certaines sont méchantesoustupides sans être drôles, à l'image desblaguesbelges dont se délectent les Français. J'ai dûfaire un tri sévère.

-Pourquoi y a t'il des arbres surles Champs Elysées?
-Pour donner de l'ombre àl'armée allemande.

-Amis Ivoiriens, que devez- vousfaire si un soldat français vous lance une grenade ?
-Retirez la goupille, etrenvoyez-lui la grenade.

-Et que devez-vous faire s'il vouslance une goupille ?
-Eloignez-vous de lui. Il a sansdoute une grenade entre les dents .

Les Françaisn'ont pas aidéles Anglais et les Américains à débarasser l'Irakdeladictature.
C'estnormal.
Déjà pendant la seconde guerre mondiale,ilsne les ont pas aidé à en débarasser laFrance.

"Si les pays arabes proposent àl'ONU une résolutionaccusant Israël d'avoir inspiré les tremblements de terreen Iran, une telle résolution obtiendra la majorité. LesUSA utiliserontleur droit de véto, et la France s'abstiendra."  
(Amos Oz,Article dans le Times, 24 octobre 1990)

– Combien d'hommes faut-il pour défendre Paris ?
– On ne sait pas. Personne n'a jamais essayé.

 

 Source : ContreCulture

 

 

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Blagues françaises du monde entier

  1. Adsav dit :

    Saddam Hussein buvait tranquillement un apéritif dans sa véranda lorsque le téléphone sonna.
    – Bonjour, M. Hussein. Ici c’est Yann, du FLB-ARB. Nous avons décidé de vous déclarer la guerre.
    – Soyez raisonnable, Yann, répondit Saddam Hussein en riant. Vous les Bretons, vous n’avez aucune chance. J’ai un millier d’avions de chasse, des dizaines de bombardiers. Je peux brûler la Bretagne au napalm si je veux et quand je veux…
    – OK, attendez deux secondes, j’en parle à mes camarades lui répond Yann.
    Une minute après, il revient :
    – Vous êtes toujours là, M. Hussein ? Bon, nous maintenons notre déclaration de guerre. Pour brûler la Bretagne, avec le temps qu’il fait en ce moment, vous n’y arriverez pas.
    – Mais j’ai des tanks et des automitrailleuses, par centaines. Et vous ?
    – OK, attendez deux secondes, j’en parle à mes camarades lui répond Yann.
    Une minute après, il revient :
    – En ce qui concerne les véhicules, j’ai une 205, et mes amis ont aussi des voitures et même des motos. Finalement, vos tanks ne nous font pas peur. On maintient notre déclaration de guerre.
    – Mais enfin, réfléchissez ! Vous êtes combien de combattants ?
    – Une bonne dizaine, rien qu’en comptant ceux de Dirinon, de Pencran et de Loperhet. Et en appelant ceux de Landerneau et ceux de Plougastel, on peut se retrouver à cinquante vite fait.
    – Moi, répond Saddam Hussein, j’ai plus de cinquante mille soldats bien entraînés, armés jusqu’aux dents.
    – OK, attendez deux secondes, M. Hussein, j’en parle à mes camarades lui répond Yann.
    Une minute après, il revient :
    – Vous êtes toujours là, M. Hussein ? Bon, nous avons discuté, et nous avons pris une décision. Finalement, nous ne vous déclarons pas la guerre.
    – Très bien… Et qu’est ce qui vous a fait changer d’avis ? demande alors Saddam Hussein.
    – Eh bien, ce sont vos cinquante mille soldats… Tout compte fait, nous n’avons pas les moyens d’entretenir autant de prisonniers.

  2. Adsav dit :

    Conduire dans les Monts d’Arrée :
    Yann Kouer, paysan à Collorec, quitte ce soir-là le pub Ti Elise à Plouyé pour rentrer chez lui.

    Au premier virage, il aperçoit un arbre en plein milieu de la route. Un coup de volant, et il l’évite in extremis… Mais encore un autre arbre, qu’il arrive aussi à éviter, puis un troisième, un quatrième, aussi grand que les précédents. Il freine à mort et se gare sur le côté de la route, complètement stressé.

    Les gendarmes de Huelgoat, qui n’étaient pas loin, arrivent. Le chef Guyader s’approche de la voiture du paysan et lui demande :
    – Alors Yann, qu’est-ce qui se passe ?
    – Ah, c’est incroyable. Il y avait un sapin en plein milieu de la route. J’ai réussi à l’éviter, mais il y avait un deuxième, un troisième, un quatrième. Il faut faire quelque chose.
    – Je vais m’en occuper, Yann… Je pense qu’il n’y aura plus de problème quand tu auras raccourci la ficelle de ton désodorisant de voiture.

  3. Paul dit :

    Mdr, excelente ces blagues, elles ne doiivent pas faire rire les français à mon avis 🙂

  4. Paul dit :

    Mdr, excelente ces blagues, elles ne doivent pas faire rire les français à mon avis 🙂

  5. Nicolas Sarkozy est dans un avion.

    Soudain, un des moteurs prend feu, puis le second. Pris de panique, il s’empare d’un parachute, ouvre la porte et saute dans le vide.

    Pas de chance, le parachute ne s’ouvre pas.

    Soudain, un ange souriant ap…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*