La Bretagne peut-elle économiquement vivre sans la France ?

Les 12 questions de l’indépendance sont une douzaine de questions qui traitent des interrogations les plus courantes des gens par rapport à l’indépendance de la Bretagne. Elles répondent de manière simple et rapide aux questions que peuvent se poser les bretons (et les autres). Je les récupère d’un SkyBlog d’un militant d’Adsav http://adsav-breizh.skyrock.com

Question 1 : La Bretagne peut-elle économiquement vivre sans la France ?

La Bretagne est la première « région » de l’hexagone au niveau agricole (source INSEE)

La Bretagne est la première « région » de l’hexagone pour la pêche (valeur des produits débarqués) (Source INSEE)

La Bretagne est la première « région » de l’hexagone pour la valeur ajoutée dans les industries agro-alimentaires (Source INSEE)

La Bretagne est la deuxième « région » touristique de l’hexagone (Source INSEE)

LaBretagne est la 1ère « région » de l’hexagone pour le taux de réussiteaux baccalauréats généraux (Source CONSEIL REGIONAL B4)

LaBretagne est un des principaux pôles de l’hexagone dans le secteur destélécommunications, de l’automobile, de l’aéronautique et de laconstruction navale. (Source CONSEIL REGIONAL B4)

Nantes compte le deuxième Marché d’Intérêt National (MIN) de l’hexagone après Rungis (Source CONSEIL REGIONAL B4))

Sans oublier, le formidable tissu économique tissé par les PME bretonnes et ceci dans de multiples domaines.

Au vu de ces éléments la question qui se pose est plutôt :

« la France peut-elle économiquement vivre sans la Bretagne ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Breton, l’état français te vole ! 

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à La Bretagne peut-elle économiquement vivre sans la France ?

  1. jcb dit :

    pour lire mon commentaire passe a l autre article je ne sais pas pourquoi il si trouve

  2. Elerig dit :

    La Bretagne a un PIB de 76 milliard d’euros, ce qui la placerai en tant qu’état européen au 28 ème rang sur 206 régions européennes.

    La Bretagne est une grosse « région » pour l’industrie agro alimentaire, mais ça ne représente qu’une partie, la Bretagne est aussi leadeur dans l’electronique et télécommunications (2 ème « région de France »), dans les biotechnologies – nanotechnologies, dans le domaine Automobile, aéronautique, la plasturgie, les prestations de services, et bien loin après le tourisme (comme beaucoup semble croire que le tourisme est la seule ressource de la Bretagne mdr).

    Les plus grand économistes ont déjà statués que la Bretagne pourrait survivre sans la France, la question est plutôt la france peut elle survivre sans la Bretagne, sais tu que la Bretagne verse à la France + qu’elle ne reçois, la Bretagne alimente les autres régions de la France, et ce n’est pas parce que l’agriculture fonctionne avec de nombreuses subventions européennes qu’elle n’est pas productive, et en cas d’indépendance la Bretagne ne serait nullement coupée subitement de l’europe puisqu’elle répond déjà aux critères pour l’intégrer (contrairement à la france qui n’a actuellement ni le niveau économique, ni le respect suffisant des droits de l’homme pour y être acceptée si elle devait reposter sa candidature).

    Bref, la Bretagne économiquement n’aurait aucune problème, il faut sortir de ces complexes de Bretagne choux fleurs artichaud et poisson frais. Il est temps d’ouvrir les yeux sur la Bretagne qui est Electronique, télécommunication, prestations de services et aéronautique.

    Notre économie va très bien, et ce n’est pas la France qui y est pour quelque chose, la France freine certains marchés bretons pour les réserver à des régions françaises moins avancées, libérons nous de la France, nous ne nous en porterons que mieux.

    Alors qu’attendons nous pour être indépendants.

  3. jcb dit :

    cassez vous les mecs et bon vent , et aprés on feras les comptes . vous avez envies de partir , seulement ne vous en déplaises , et vous le savez tres bien ce n est pas aussi simple, car finalement que chercher vous? l indépendances ? ou un moyen de vous branlés l esprit dans votre délire ? .

  4. Adsav dit :

    Ce n’est pas aussi simple de partir car la France refuse de rendre leurs liberté aux peuples qu’elle a colonisé.

    Se branler l’esprit dans un délire, oui bien sûr, ce n’est pas parce que tu ne comprend pas une culture et un peuple qu’il faut obligatoirement parler de délire et de branlette quand aux revendications de ce peuple.

  5. jcb dit :

    quel peuple , toute la france et comme ca , moi je suis du sud ouest avant on étaient occitant , puis les curés on tuers les CATHARS , et nous avons étaient terre Anglaise pendant plusieurs siécles , nous sommes aussi une vieille civilisation , comme vous , mais pourquoi parler d indépendance un mot qui na riends avoir avec la réalité , car quoi que tu dise la bretagne étaient Francaise avant la révolution donc pourquoi ce délire d indépendance?

  6. guevara dit :

    Bien dit, JCB! chacun cherche son indépendance, corses, basques, bretons…c’est sûr qu’il n’y a pas d’autres problèmes en France, par les temps qui courent! Il fallait lui mettre un peu de plomb dans l’aile à Yann, qui méprise ceux qui ignorent les spécificités bretonnes et les traite d’incultes…comme si, vraiment, c’était un manque de culture évidente de ne pas comprendre les problèmes propres aux bretons! Moi, il m’emmerde et je n’ai plus envie de perdre mon temps à lui laisser des commentaires! Laissons-le, comme tu dis, se branler sur son autonomie, pendant ce temps-là, Sarko peut faire tout ce qu’il veut! Je souligne que Yann a le délire de la persécution, il se prend pour Sherlock Holmes afin d’analyser le style, la grammaire, la syntaxe,… de chaque blog…des fois qu’à la base il n’y aurait qu’une seule personne à la base de tous les blogs de gauche! On peut lui conseiller de faire effectuer des tests ADN afin de savoir si, derrière A GAUCHE TOUTE, REVOLUTION, RESISTANCE, SCOOP, etc…c’est le même homme qui se cache!
    Pfft!

  7. Adsav dit :

    Nan, c’est juste que jusqu’à présent j’avais rarement vu un tel niveau de nullité sur ton blog, et les gens qui ignorent les crimes de la république me restent toujours en travers de la gorge, donc quand sur le même hébergeur plusieurs personnes collent à ce critères, et que tous leurs article se ressemblent, et qurtout qu’ils postent avec la même IP sur mon blog, pas besoin de sherlock holmes.

    La Bretagne était occupée militairement par la France avant la révolution, mais les bretons n’étaient pas français, les lois étaient encore bretonne, les états de Bretagne votaient toutes les lois, les lois françaises ne pouvaient s’y appliquer sans accord des institutions bretonnes.

    Lors de la révolution, les états de Bretagne ont été illégalement destitués, et les bretons privés de toutes les libertés qu’ils possédaient. Tous les bretons qui se sont rebellés ont été massacrés, et ceux qui avaient trop peur étaient quand même massacrés pour entretenir la terreur.

    La Bretagne n’est pas une vielle civilisation, mais un PAYS envahit illégalement, et annexé encore plus illégalement.

    Le fait de parler de délires quand j’expose des idées d’indépendance est typiquement français. Les français aiment parler de la palestine, des tibétains persécutés, des différents peuples colonisés partout dans le monde, mais la France est le seul pays à ne pas reconnaitre les peuples minoritaires qu’elle a annexé.

    L’indépendance est illustrée par de nombreux exemples viables européens, seule la France refuse de l’admettre.

  8. Loïc dit :

    Je tiens à signaler aux deux personnes qui ne semblent être là que pour se vanger de ce que le gars qui tient ce blog aura pû écrire sur d’autres blogs une vérité première qu’il convient de ne pas oublier:

    la majorité des bretons se sentent bretons ET français et rejettent l’idée d’une très hypothétique indépendance…

    Alors gardez vos phrases subtiles du style « cassez-vous », svp…

    PS: je n’ai pas répondu à ton agression à l’issu de mon précédant comentaire, ça me saoule de me battre tout le temps et que tu ne sembles pas accepter d’autres opinions que la tienne…

  9. Adsav dit :

    Euh, sauf que ce que tu oublis de dire, c’est que 66% des bretons se sentent d’abord breton, et seulement 24% se sentent avant tout français.

    Que en moyenne sur les différents domaines tel que l’environnement, l’économie, la culture, l’éducation, et l’aménagement du territoire, 60% des bretons veulent que la région dispose de plus de pouvoir pour gérer elle même ces domaines.

    Tu ne dis pas non plus que 23% des bretons sont favorables à l’indépendance.

  10. Loïc dit :

    23% de bretons résidant en Bretagne, pas de la totalité des habitants de la Bretagne et encore moins des bretons « exilés ». Tu conviendras que ce chiffre est donc à relativiser.

    Ensuite, dans ces 23%, je suis persuadé qu’une part non négligeable sont pour l’indépendance de façon « poétique ». C’est une belle idée qui leur plaît dans l’absolu, tant que ça reste justement du domaine de l’abstrait…

  11. Adsav dit :

    A relativisier bien sûr, mais en prenannt en compte que les bretons éxilés sont souvent + « bretons » que ceux restés au pays, ce chiffre ne diminue pas. Mais le chiffre intéressant est bien celui ci, puisque qu’en cas de vote ça serait les habitants de Bretagne qui voteraient, et non pas les « Bretons » puisque cette notion de Bretons ne recouvre pas les mêmes personnes selon les critères.

    Le sondage avait un effectif peu élevé, selon l’actualité politique au moment du sondage les gens sont plus ou moins enclin à penser « Bretagne », plein de facteurs qui font évidemment que ce 23% n’est pas une parole d’évangile, mais il signifie malgré tout que l’idée d’indépendance ne fait pas peur et n’est pas si utopique qu’on voudrait le laisser penser.

    Aux partis bretons de faire en sorte que ce 23% se transforme le plus vite possible en 55% fermes.

  12. Johan/Tlahuimiquiztli dit :

    drole d’idée de parler en 2008 d’une autonomie Bretonne.replis foetal, xenophobie…On a plus de temps a perdre avec d’hypothétiques retours en arrière si on veut encore d’un futur.Les identités culturelles sont certes très importantes je crois, mais la culture ne doit jamais tendre a se refermer sur elle meme si elle veut faire progresser le monde. Elle doit au contraire crier a tous ceux qui veulent l’entendre et d’ou qu’ils viennent le message qu’elle a a offrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*