A quand les réserves indigènes de Bretons ?

Révision de la Constitution française: à quand des réserves indigènes
pour enfermer les Bretons?

La France vient de modifier sa Constitution afin de faire une place à ce qu’elle appelle les « langues régionales ».
N’en doutons-pas, le breton fait partie de la liste.
Adsav, le parti du peuple breton, comprend la joie de nombreuxcompatriotes qui espèrent ainsi endiguer la francisation de laBretagne. Il est malheureusement de notre devoir de rappelerl’évidence: cette joie se nourrit de vaines illusions.
En réalité, lorsqu’on y regarde de près, l’initiative française ne s’accompagne d’aucun projet sérieux.Il n’est pas prévu de concéder aux Bretons les pouvoirs minimums quipermettraient de maintenir la langue bretonne en vie : rien au sujet dela maîtrise de l’enseignement, des médias, de l’administration, c’est àdire les leviers qui permettraient de conduire une véritable politiquelinguistique à l’image de celle menée par d’autres peuples sans Etatcomme les Gallois ou les Catalans.
Il n’a pas non plus échappé au parti du peuple breton que cette fumeuseappellation de « langues régionales » donne désormais un vernis constitutionnel à la discrimination linguistiqueanti-bretonne.Comment ne pas percevoir que l’Etat français aura bon jeu de justifierles pires injustices et discriminations sur la base de l’inégalité,désormais officielle, entre « langue de la république » et « languesrégionales » ?
Dans lesenceintes internationales l’Etat français pourra désormais se draperdans sa sacro-sainte Constitution pour justifier les pires vexations.
Et lorsque les collectivités bretonnes voudront aider le breton demanière trop « ostentatoire » l’administration saura les rappeler àl’ordre au nom de la primauté du français. En fait ce que les députésfrançais ont fait, c’est introduire un nouveau principe d’Inégalité qui confinera notre langue dans le rôle de « patois ». C’est à dire qu’ils ont laissé libre coursà leurs fantasmes linguistiques d’un autre âge.
La prochaine étape? Organiser la fossilisation du breton par voielégislative et réglementaire. N’en doutons-pas, le travail sera bel etbien fini lorsque la France aura mis en place des réserves indigènespour enfermer les Bretons…

Kuzul Meur Adsav!
Le bureau politique

http://kadarn.org/wp-content/gallery/visuels-bretons/langue-bretonne.jpg

Ce contenu a été publié dans Communiqués. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à A quand les réserves indigènes de Bretons ?

  1. Cordelière dit :

    La langue bretonne meurt, la France donnera de l’argent quand elle sera sûre que la langue bretonne n’aura comme avenir que la distraction touristique des deux mois de vacances d’été…

    Et puis après, on fera pareil avec les bretons, on les gardera avec leurs chapeaux rond pour accueillir les touristes en été…

    Et le reste de l’année ? Bah ils vont pas nous faire chier ces ploucs, on leur donne déjà du boulot pendant deux mois dans leur pays de merde !

  2. Chenev dit :

    Les bretons veulent tout plein de choses pour sauver la langue, mais la première des choses serait de l’apprendre, combien de Bretons favorable à la langue bretonne, 94% je crois bien, et combien l’apprenennt…

    Seulement pour qu’ils aient réellement envie de l’apprendre, il faut que cela serve à quelque chose, et qu’elle ne soit pas interdite partout comme c’est le cas aujourd’hui, sncf interdit, anpe interdit, etc

  3. gilles dit :

    moi je suis du languedoc , terre cathars , avbec une langue bien de chez nous , si notre langue perdure , c est que les anciens , ont sus l apprendre au plus jeunes , chez nous aussi , elle est interdite qu importe , elle se parle beaucoup , et si ont ne vois pas de pancartes , l essentiel demeure , et en silence , notre langue , notre culture est trés vivante , et sans prétention , je peu dire que c est une belle victoire ,l état francais , ne nous as pas interdit quoi que ce soit , et nous aides a son développement , voila merci , de mavoir laisser parler .

  4. Mat la menace dit :

    faudra t il un permis de chasse? il paraît que le Breton est un gibier facile. mais intéressant à cuisiner, car sa viande est déjà naturellement flambée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*