Découvrez les galeries d’images et autocollants de Kadarn.

Découvrez les galeries d’images et autocollants de Kadarn, la jeunesse indépendantiste bretonne. 

Ce visuel a été édité sous forme d’autocollant en 5000 exemplaires. Kadarn a édité plusieurs autocollants afin d’attirer l’attention de la jeunesse Bretonne sur la situation de la Bretagne. La Bretagne est une nation européenne, une nation conquise par la France, mais heureusement non soumise !

Europe des peuples
Breizh Da Gentañ, Europa.

 

 

 

Pouvoir tous les visuels utilisés par Kadarn et Adsav pour des autocollants, rendez vous sur le site de Kadarn rubrique "Galerie des autocollants".

http://kadarn.org/galerie-des-autocollants-kadarn/ 

Publié dans Médias | Laisser un commentaire

Kadarn représente la jeunesse bretonne en Flandre.

Kadarn est un groupe de jeunes indépendantistes bretons. Kadarn est la structure jeune d’Adsav, le parti du peuple Breton. Kadarn a pour vocation d’assurer la formation politique, et la formation nationaliste bretonne des jeunes bretons. Kadarn assurera des activités de cohésion entre jeunes, et des activités militantes. Lancée le 21 avril officiellement, les jeunes bretons de Kadarn ont effectué leur première sortie sous le nom de Kadarn à l’occasion d ela journée européenne de la jeunesse.

http://kadarn.org/

Adsav porte les couleurs de la Bretagne aux journées européennes du Vlaams Belang Jongeren.

Kadarn, jeunesse indépendantiste bretonneLemouvement de jeunesse flamand, Vlaams Belang Jongeren a convié Kadarn,l’organisation de jeunesse du parti du peuple breton, à représenter laBretagne à ses journées européennes qui se sont tenues à Anvers le 4mai 2008. Un grand nombre d’organisations venues de toute l’Europe etdes Etats-Unis étaient également présentes. Une dizaine de jeunesbretons avaient pu faire le déplacement, et cette présence affirmée nepassa pas inaperçue : vidéos, chants et cornemuses permirent à Adsavd’être en point de mire de la réunion et de renforcer ses liens avecdes organisations aux sensibilités proches.

Al’occasion d’une soirée conviviale qui s’est tenue la veille del’évènement, les jeunes bretons de Kadarn ont pu developper des liensde camaraderie avec les jeunes flamands et padaniens. Le lendemain, autravers de leur stand et des discussions avec les visiteurs et autresinvités, les jeunes de Kadarn ont présenté le combat indépendantisteBreton aux nombreux jeunes européens désireux de mieux connaître laBretagne et les positions d’Adsav pour notre pays.

Ladélégation bretonne était conduite par Frederig ar Bouder en personne,président d’Adsav. Il participa aux travaux de la commission « Identitéet migrations » où il développa la position mesurée du parti du peuplebreton dans ce domaine : la Bretagne est touchée de plein fouet parl’idéologie du déracinement que l’Etat-français diffuse activement enEurope. Notre pays doit faire face à un double défi, celui del’émigration des plus qualifiés et d’une immigration massive enprovenance du Bassin Parisien et du Tiers-Monde. Seule l’indépendanceet une politique qui remette au premier plan le respect des peuples etle droit pour chacun à un avenir sur sa propre terre permettront desortir de ce cercle vicieux. Frederig ar Bouder accorda égalementplusieurs entretiens sur la question de la présence Française enBretagne, dont un entretien retransmis en direct sur une radio flamandeet un entretien qui sera publié dans la presse hongroise.

Kadarn représente la jeunesse bretonne en Flandre.

Publié dans Vie d'Adsav | 2 commentaires

Marées noires : des solutions bretonnes, et vite !

Marées noires : des solutions bretonnes, et vite !  

 

Depuisplusieurs décennies la Bretagne est souillée à intervalle régulier pardes marées noires, dont les coûts environnementaux, humains etéconomiques sont énormes. Adsav, le parti du peuple breton, rappelleque ces tragédies à répétition ne sont pas le fruit du hasard mais résultent d’une mauvaise gestion des risques. Le 16 mars 2008, trente ans jour pour jour après la tragédie de l’Amoco Cadiz,  la raffinerie de Donges a laissé échapper 400 tonnes de fuel lourd toxique. Cette raffinerie appartient au groupe Total et est située à la lisière des marais de Grande Brière classés site Natura 2000. 100tonnes se seraient déversées dans l’estuaire et 300 tonnes sur lesberges de la Loire. Alors que la catastrophe écologique s’étendtoujours, laccident a donné lieu à des prises de position inacceptables de la part de l’entreprise Total et de l’Etat français.Tout est fait pour détourner l’attention et minimiser l’accident. Aécouter le personnel économico-politique français il n’y aurait aucunmotif de se plaindre, les responsabilités étant « reconnues » et« assumées ». S’il est commode de s’affirmer responsable mais pascoupable, les Bretons, eux, sont en droit de demander des comptes. Lescoupables doivent payer.

 

Adsav, le parti du peuple breton entend également souligner, qu’au delà des justes réparations, c’est une véritable gestion des risques environnementaux dont la Bretagne a besoin.Or, l’Etat français n’est pas en mesure de mettre en place les bonnessolutions dans la durée. La France oscille entre l’idéal abstrait du« principe de précaution » et le laxisme des pratiques; elle maintientd’un côté l’illusion du risque zéro pour mieux fermer les yeux sur lespires pollutions. Face à tant d’incompétence, il est temps pour lepeuple breton de prendre lui-même en charge sa politiqueenvironnementale fondée sur une véritable gestion des risques. Ungouvernement breton commencerait par faire respecter les normesinternationales dans ce domaine.

 

Kuzul meur Adsav, Strollad Pobl Vreizh
 
Avec Adsav, contre toutes les marées noires ! 
Publié dans Communiqués | 2 commentaires

Saint-Just, ange de pureté révolutionnaire ?

 

Saint-Just (Antoine-Louis-Léon)

 

L’ange dela pureté révolutionnaire (1767-1794)

 

Homme politique et écrivain français né à Decise (Nièvre) le 25 août 1767 et guillotiné à Paris le 28 juillet 1794.

En 1786, il est interné six mois à Picpus sur demande de sa mère. Pas très honnête, il avait en effet volé les bijoux et autres objets précieux de la famille. Il profitera de sa détention pour entamer la rédaction de son principal ouvrage, Organt, poème en huit mille vers, qui paraîtra en 1789. L’ouvrage sera réédité trois ans plus tard sous le titre complet de : " Mes passe-temps, ou le nouvel Organt de 1792, poème lubrique en XX chants, par un député de la Convention nationale ".
Le 2 septembre 1792, il a en effet été élu à la Convention. Proche de Robespierre dont il est l’amant (1), il occupe malgré son jeune âge et son inexpérience des postes importants : Commissaire de l’armée du Rhin, président de la Convention… Il sera exécuté avec Robespierre.
Pendant la Révolution, Saint-Just a écrit quelques textes, politiquement corrects pour l’époque, qui lui ont donné une image de vertu.

Dans la mythologie républicaine, il est l’ange implacable de la pureté, drôle de pureté nous allons le voir…

 

Organt

Dans le nuage de mythologie révolutionnaire qui entoure Saint-Just, Organt est considéré comme un ouvrage de révolte contre la noblesse et le clergé, sans plus d’information. L’ouvrage est pourtant révélateur du personnage. On n’écrit pas huit mille vers sans y penser, et on ne le fait pas rééditer si on le trouve négligeable.
Plutôt que des commentaires, il suffira de quelques extraits pour donner une idée du style et du thème. Le sous-titre de l’œuvre, " poème lubrique en XX chants " est déjà une mise en bouche.

L’histoire est celle d’Antoine Organt, paladin de Charlemagne, amateur de femmes, parti à la recherche de l’archevêque Turpin. Les aventures sont copiées sur celles de l’Iliade et l’Odyssée, Roland, Dom Quichotte, Pantagruel et autres.
 

Zoophilie (Chant IV) :

" La chair, la chair de son aiguillon roide
le combattait et lui pressait le flanc ;
la chair insiste, et le pauvre âne cède.
Le tendre amour avait mis en effet
Dans son cœur faible un vigoureux projet.
Il était âne, et guerrier qui plus est.
Sur le rocher, mollement étendue,
Linde découvre une cuisse charnue,
Et cependant le nerveux pénaillon
De la chair dure agitait l’aiguillon.
Amour, dit-il tendrement en lui-même,
Entre mes bras assoupis ce que l’aime
Il s’agenouille ; au premier coup de rein
La Belle saute, & s’éveille soudain.
Elle s’éveille, ô fantôme, ô surprise !
Un âne en pleurs, un âne à ses genoux !
Ses sentiments, qu’il rendait à sa guise,
Dans ses regards je ne sais quoi de doux,
L’air de vertu, de honte, de franchise,
Et ne sais quoi qui toujours sympathise,
Font soupçonner à l’avide Beauté
L’enchantement, Sornit, la vérité.
Au cou de l’âne elle vole en liesse (…) "

 

Le vin et le sexe (Chant V) :

" Antoine soupe, et Nice le servait.
Aigilloné par le vin et la table,
Il la trouvait encore plus aimable ;
De temps en temps tétons il lui prenait,
Et de baisers les mets assaisonnait.
Dans une tendre et pétillante orgie,
Oh qu’il est doux de presser tour à tour
Contre son sein sa bouteille et sa mie,
Ivre à la fois et de vin & d’amour !
Les deux amants, sans scrupule et sans gêne,
S’abandonnaient à leurs brûlants désirs,
Et s’enivraient de vin et de plaisirs
Déjà la nuit, sur son trône d’ébène,
Allait atteindre au milieu de son cours
Cette heure là, c’est l’heure des amours,
Dit Arouet. Sous le marbre et les chaumes,
En ce moment tous les hommes sont hommes ;
Le pâtre est souvent plus heureux
Entre les bras de sa brune Climène,
Qu’un roi ne l’est dans les bras d’une Reine ;
Et sous l’abri de son palais pompeux,
Souvent il tient des fesses surannées,
Presse un téton & des cuisses fanées,
Et bien souvent caresse même un cu
Qui dans le jour l’a fait sept fois cocu (…) "

 La fidélité, vue par le vertueux Saint-Just (Chant VII)

" Y pensons-nous en bonne conscience
Dans l’univers n’est-il d’autres tétons ?
Vous trouverez mille Nices pour une.
En attendant, le temps point ne perdons ;
Le verre en main, bravons notre infortune :
Heureux, rions ; & malheureux buvons. "

Le thème éculé (mais finalement pas trop mal tourné) des amours d’une nonne (Chant XI)

" Il vous l’étend, & d’une main lubrique
Trousse en jurant la dévote tunique.
Quand elle vit poindre je ne sais quoi,
Suzanne crut que c’était pour le prendre
Et le baiser. Sur le fier instrument
Elle appliqua sa bouche saintement :
Cela rendit Monsieur Billoi fort tendre,
Qui désormais s’y prit plus poliment.
Les flots pressés de sa bruyante haleine,
De ses poumons s’exhalaient avec peine ;
Il l’étouffait, voulant la caresser ;
Il la mordait, en voulant la baiser ;
Sa langue affreuse, & tendre avec furie,
De la Nonnain cherchait la langue pie,
Et notre Sœur, qui pour Dieu le prenait,
A ses efforts saintement se prêtait,
Allant au Diable, & brûlant Marie.
Quand la brebis, après ce doux baiser,
Sentit l’oiseau quelque part se glisser,
Aller, venir, et l’Ange tutélaire
De son sein blanc les deux roses sucer.
Elle comprit que c’était le mystère ;
Elle sentait une divine ardeur
De plus en plus s’échauffer dans son cœur.
Amour riait, assis sur le pinacle.
Mais ce fut bien encore autre miracle.
Quand tout à coup son regard s’anima,
Son sein bondit, et son teint s’alluma ;
Quand un rayon émané de la grâce,
La pénétra, confondit ses esprits,
Et l’emporta tout droit au Paradis. "

 

Florilège de bons mots

Saint-Just s’est fait une place dans la mythologie républicaine par ses jugements rapides et définitifs. En voici quelques uns.

" Je ne juge pas, je tue " (au procès de Louis XVI)

" Tant que vous verrez quelqu’un implorer une grâce dans l’antichambre des magistrats, ce gouvernement ne vaut rien ".

" Une nation ne peut se régénérer que sur des monceaux de cadavres "

" À proprement parler, il n’existe point de rapports entre les nations ; elles n’ont que des intérêts respectifs, et la force fait le droit entre elles. "

" Lorsqu’on parle à un fonctionnaire, on ne doit pas dire citoyen ; ce titre est au-dessus de lui. "

" Un gouvernement républicain a la vertu pour principe ; sinon, la terreur. Que veulent ceux qui ne veulent ni vertu ni terreur ?… "

" Il faut dans toute révolution un dictateur pour sauver l’État par la force, ou des censeurs pour le sauver par la vertu. "
 

 

De tous temps, il a existé des jeunes gens prétentieux, préoccupés de sexe et provocateurs.
Leur donner droit de vie ou de mort sur des populations est insensé.
En faire des modèles de vertu est ridicule.

 

Vive la mythologie révolutionnaire française ! 

 

http://www.contreculture.org/ 

Publié dans Histoire | Laisser un commentaire

Tibet : Le communisme tue encore !

Tibet : n’oublions pas que le communisme fait encore des morts
Tibet, chine communisteAlorsqu’au Tibet la répression contre les velléités d’autodéterminationprend une tournure de plus en plus brutale je souhaite rappeler demanière solennelle que le conflit qui ensanglante Lhassareprésente bien plus qu’une querelle entre deux nations lointaines dontle peuple breton n’aurait pas à se soucier. Depuis plus desoixante ans, l’acharnement de la Chine communiste contre le peupleTibetain, tantôt sournois, tantôt frontal, ne s’est jamais démenti. Ilrelève de motivations tout autant idéologiques qu’humaines. Doit-on rappeler que la République populaire de Chine demeure un régime communistequi, en tant que tel, bafoue la dignité humaine, les droits des peupleset la liberté de conscience? Comme tous les régimes inspirés de cetteidéologie macabre, l’Etat chinois conserve les attributs dutotalitarisme. Bien des Européens, fascinés par les gains immédiatsqu’ils pensaient tirer du mirage économique Chinois, ont trop longtempsfermé les yeux sur la vraie nature du pays dont ils encouragent lamontée en puissance.

Depuis soixante ans, au prix de multiple sacrifices, le peuple Tibetainà su maintenir sa spécificité culturelle et surtout religieuse. Pourtout breton conscient de sa propre personnalité nationale cettefidélité à soi-même impose le respect. Pour la Chine communiste, cetteindépendance des cœurs et des esprits est inacceptable. Alors qu’on seplait parfois à considérer le communisme comme un reliquat du passé, larépression actuelle nous rappelle que ce régime règne sans partage surun pays en passe de devenir la première puissance économique mondiale.J’invite mes compatriotes à garder ces faits à l’esprit lorsqu’ilsportent leurs regards sur le sort de notre propre nation: la négation du droit des peuples et des liberté religieuses vont toujours de pair avec les dérives totalitaires.

Frederig ar Bouder
Penn rener Adsav
Président d’Adsav

Publié dans General | 3 commentaires

Résultats officiels des 6 candidats d’Adsav !

Résultats définitifs de nos 6 candidats sur leur Canton respectif :

Ronan Le Gall à Briec sur l’Odet : 5,21%

Erwan Josset à Auray : 4,12%

Frederig Thetiot à Saint Père en Retz : 2,33%

Thierry Le Béhérec à Chateaugiron : 4,96%

Padrig Montauzier à Dol de Bretagne : 4%

Roland de la Morinière à Lamballe : 6,29%

Sur les 6 cantons plus de 3000 voix se sont portées sur nos candidats !
Dans certains bureaux, on a enregistré des résultats approchants les 12 et 13% !

Publié dans Vie d'Adsav | 5 commentaires

Frederig Ar Bouder remercie les électeurs.

Mes chers compatriotes,

Hier vous avez participé à l’élection des maires et d’une partie desconseillers généraux présents en Bretagne. L’enjeu était importantpour Adsav, le parti du peuple breton, car ces élus ont la possibilitéréelle de servir les intérêts de la Bretagne.

Pour sa première bataille électorale, Adsav , le parti du peuplebreton, était présent dans six cantons répartis sur l’ensemble duterritoire de la Bretagne historique. Dans ces cantons, ce sont plusde trois mille Bretons qui ont fait le choix de nos candidats. Dans lecanton de Lamballe, les scores ont atteint les 6,3%. Dans quatre dessix cantons, les candidats du parti du peuple breton ont atteint desscores qui ont frôlé ou dépassé les 5%. Le score plus modeste de 2,33%obtenu dans le canton de St Père-en-Retz l’a été alors que 7 candidatsétaient en lice. Ces résultats sont remarquablement homogènes auregard de la diversité des cantons (urbains, ruraux etc.) masquent desadhésions encore plus larges dans certaines communes où le vote bretona pu atteindre jusqu’à 12% et 13%. Nous pouvons donc parler d’unsuccès impressionnant et incontestable.

Au nom du parti du peuple breton, je tiens à remercier celles et ceuxqui se sont portés sur nos candidats. En plaçant leur confiance dansles défenseurs de l’intérêt breton, ces Bretonnes et ces Bretonslucides ont permis au seul parti breton totalement indépendant desforces françaises d’émerger comme une réalité politique incontestabledès son « baptême du vote ». N’ayons pas peur des mots, il s’agit d’unacte fondateur. Il faudra désormais compter en Bretagne avec cetteprésence indomptable et déterminée, cette force de proposition et derénovation, au lieu des habituels chevaux couchés.

A wir galon ganeoc’h !

Frederig ar Bouder
Penn rener Adsav

Publié dans Vie d'Adsav | Laisser un commentaire

Ronan Le Gall, candidat d’Adsav dans le canton de Briec.

Ronan Le GallAdsav, le parti du peuple breton, vous présente la candidature de RonanLe Gall dans le canton de Briec. Marin de commerce de 32 ans,vice-président du parti du peuple breton, impliqué dans la promotion dela Bretagne rurale, y compris en agissant contre les rave-parties,Ronan Le Gall entend « défendre le caractère rural du pays Glazick ».Avec plus de 20% d’augmentation de sa population depuis 1999, Briecrisque de perdre sa personnalité : « croître c’est bien mais pasn’importe comment et à n’importe quel rythme ». Pas plus que le restedu Finistère, le pays Glazick ne doit pas devenir une « zone sensible »qui ressemblerait à la banlieue parisienne.

AuConseil général, Ronan Le Gall interviendra en faveur des petitesentreprises et de l’artisanat, il sera l’avocat du maintien desactivités agricoles dans le canton, il défendra les droits de chasse etde pêche. Il veillera à ce que les fonds départementaux soient bienemployés, et « s’opposera à toute aide qui profiterait aux marchands demisère » qui ne créent rien pour les Bretons. Il sera aussi le fer delance d’une « action culturelle fière de ses racines bretonnes »: coursde breton et accélération du bilinguisme.

Ronan Le Gall, canton de Briec
http://ronan.le.gall.adsav.org

Publié dans Vie d'Adsav | 2 commentaires

Roland de la Morinière, candidat du parti du peuple breton au canton de Lamballe.

Roland de la MorinièreAdsav, la parti du peuple breton, vous présente la candidature deRoland de la Morinière, dans le canton de Lamballe. Père de familleenraciné dans le pays de Lamballe, Roland de la Morinière est cadredans l’automobile. Il est très impliqué dans le milieu associatif,comme éducateur sportif et secouriste. Au Conseil général des Côtesd’Armor Roland de la Morinière soutiendra l’artisanat et les petitesentreprises, il redirigera l’action sociale vers ceux qui en ontvraiment besoin- par exemple les personnes âgées démunies. Sonexpérience humanitaire de deux années en Afrique lui a appris que « l’immigration vers l’Europe ne fait que renforcer le sous-développement ». Dans ses rapports avec le reste du monde, «le département des Côtes d’Armor doit aider les populations à trouverdes solutions dans leur pays, au lieu d’encourager les marchands demisère ».

 

Roland de la Morinière entend maintenir les activités agricoles et traditionnelles dans le canton de Lamballe, « y compris les droits de chasse et de pêche ». Au Conseil général, il compte « encourager une production porcine qui respecte l’environnement »,en s’inspirant des meilleurs expériences pour la réduction desphosphates et des nitrates (danoises et hollandaises par exemple). Ilfavorisera la création et la promotion de la culture bretonne ets’opposera avec vigueur au bétonnage.

Roland de la Morinière vouspropose un programme concret. La meilleure façon de dialoguer avec luiest encore de le retrouver sur son blog.

 

Lire l’article sur l’ABP

 

 

Publié dans Vie d'Adsav | 2 commentaires

Frederig Thetiot, candidat d’Adsav dans le canton de Saint-Père-en-Retz

Frederig Thetiot, candidat d'Adsav à Saint Père en Retz Adsav, le parti du peuple breton, vous présente la candidature deFrederig Thetiot dans le canton de Saint-Père-en-Retz. Frederig Thetiotest un jeune père de famille de 34 ans qui exerce la profession deChauffagiste. Passionné de son pays, il milite pour la cause bretonnedepuis l’an 2000 lorsqu’il participa à la création d’Adsav, le parti dupeuple breton. Cet engagement, son seul engagement politique, ne s’estjamais démenti. Il entend promouvoir la personnalité bretonne du Paysde Retz : «Le pays de Retz et la Loire Atlantique sont en Bretagne, n’oublions jamais de le rappeler».Au Conseil général de la Loire Atlantique, il défendra le tissuéconomique traditionnel du canton, le maintien de son économieagricole, un tourisme de qualité qui met en valeur le patrimoine deSaint-Père-en-Retz, à commencer par ses Menhirs d’une qualitéexceptionnelle. Frederig Thetiot défendra les droits et les usageslocaux de chasse et de pêche. Il s’opposera « aux tentatives quivisent à transformer le canton en une simple cité dortoir. Devenir unebanlieue de St Nazaire est inacceptable». Frederig Thetiotvous propose un programme concret. La meilleure façon de dialoguer aveclui est encore de le retrouver sur son blog.
 
 
 
 
Publié dans Vie d'Adsav | Laisser un commentaire