Panneaux frontaliers européens BREIZH en Bretagne par Adsav

Panneaux frontaliers européens BREIZH

Adsav panneaux frontaliers européens BREIZH en Bretagne
envoyé par Adsav-eu

Ici s’arrête la France, ici commence la Bretagne !

Dimanche 29 avril 2007, les militants du parti du peuple breton, ADSAVont disposé des panneaux frontaliers à chaque point d’entrée de laBretagne. Du Mont St Michel au vignoble nantais, en passant parFougères et Clisson, des panneaux aux couleurs de l’Europe et gravés aunom de notre nation : BREIZH ont été ajoutés aux panneaux officiels.Par cet acte solennel et cette action symbolique, les militantsindépendantistes d’ADSAV ont voulu clairement exprimer que la Bretagnea un avenir propre alors que la France détourne le peuple breton de sesvrais problèmes par une élection présidentielle ridicule. La Bretagnepeut réussir pourvu qu’elle recouvre sa liberté et vole de ses propresailes. La France, en sortir c’est s’en sortir. Si nous le voulons, tousensemble nous pouvons faire en sorte que ces panneaux frontaliersdeviennent réalité. Reconstruire notre nation bretonne, c’est assurerl’avenir de nos enfants. C’est également contribuer à la constructionde l’Europe des peuples.

Vidéo proposée par http://www.adsav.eu

Ce contenu a été publié dans Vie d'Adsav. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Panneaux frontaliers européens BREIZH en Bretagne par Adsav

  1. Cyril dit :

    Bravo pour cette vidéo !

    Bravo à toutes les personnes qui ont participé à l’action et à la réalisation de la vidéo, à quelque niveau que ce soit.

    Avec la vidéo on voit clairement que c’était une grosse action avec l’implantation d’un grand nombre de panneaux.

  2. Paul dit :

    Très belle vidéo, et très belle musique également.

    Bravo pour la vidéo, et surtout pour l’action qui est un grand symbole pour l’indépendance de la Bretagne !

  3. Yann dit :

    Félicitations.

    Cette vidéo d’implantation de panneaux bretons aux couleurs de l’europe est géniale. Elle trace la frontière historique bretonne, qui est aussi la frontière culturelle entre le peuple breton et le peuple français.

    C’est un symbole pour l’indépendance de la Bretagne, et c’est une très belle action, bien faîte, et bien médiatisée, même si comme pour tout parti indépendantiste breton, les médias télé font un black out.

    Je réitère mes félicitations, et bonne continuation.

  4. Nedeleg dit :

    Demain l’indépendance de la Bretagne ? C’est possible avec Adsav

    Lorsque l’on évoque l’indépendance de la Bretagne, la question fréquemment posée est celle-ci :
    un pays de surface aussi réduite peut-il vivre ? Peut-il être économiquement viable ?

    Il nous est facile de répondre à cette question par une autre question. Des pays et des nations de dimensions tout aussi réduites comme la Suisse, l’Autriche, la Hollande, le Danemark, l’Islande… sont-ils économiquement viables ? S’ils ne le sont pas, comment font-ils pour vivre, certains avec des niveaux de vie qui mettent leurs peuples, socialement et individuellement, parmi les plus riches du monde !

    La Bretagne dispose d’atouts considérables : la richesse de sa terre et de ses mers, sans oublier les nombreuses ressources dont elle est en réalité pourvue, et en abondance, ressources naturelles dont on prétend qu’elle manque. Et cette autre richesse, de loin la plus importante : la détermination des Bretons à entreprendre et à réussir.

    Est-il utile de rappeler la position de leader de la Bretagne en Europe dans le domaine agricole et agro-alimentaire ?
    Est-il utile de rappeler que la Bretagne, avec ses 2000 kilomètres de côtes, bénéficie de sources potentielles de richesses extraordinaires ? La mer offre à la Bretagne toutes ces possibilités.
    La situation de la Bretagne est en fait unique et si avec tous ses atouts elle ne pouvait vivre, il faudrait vraiment que les Bretons soient des moins que rien ! En somme, il n’y a aucune raison d’admettre qu’une Bretagne indépendante soit trop petite pour être économiquement viable. Elle est bien assez grande et assez riche pour produire l’essentiel de ce dont son peuple a besoin.

    Avec l’indépendance et la liberté qu’elle entraîne par la suite, la Bretagne va obligatoirement accéder à la prospérité économique et au bien-être social. La souveraineté, dans le cadre de l’Europe et d’une inter-dépendance avec les autres Nations européennes, permettra au peuple breton d’orienter convenablement sa vie économique, sur laquelle il est aujourd’hui sans pouvoir.

    N’oublions jamais que la Bretagne fut indépendante,
    riche et prospère, pendant près de 1000 ans !

    ALORS ENSEMBLE, BRETONNES, BRETONS,
    CONSTRUISONS CETTE BRETAGNE INDEPENDANTE.

  5. Yann dit :

    C’est un très bon texte pour l’indépendance, du moins pour un tract. Il permet de décoincer de nombreux bretons sur l’indépendance, en leur supprimant la peur irrationelle qu’ils peuvent avoir d’une Bretagne non viable économiquement.

    Ce tract a été traduit en anglais je crois bien, il me semble l’avoir vu il y a peu de temps.

  6. Yann dit :

    Je suis bête, je l’avais sous les yeux, je l’ai justement vu sur le site que tu donne en lien Nedeleg 😀

    http://www.adsav.eu/bretagne/independence.php

  7. Poul dit :

    L’extrème droite n’a pas d’avenir dans les démocratie occidentale, et bah ça tombe bien, adsav n’a rien d’extrème droite et tu le sais très bien, et la France est loin d’être une « démocratie », donc on a toutes nos chances.

    A part Adsav il n’y a plus aucun parti indépendantiste qui n’ai pas honte de se dire comme tel (sauf un groupuscule d’une dizaine de militants qui change de nom tous les mois pour faire semblant d’exister).

    Si nous représentions tous les bretons, nous serions indépendants, c’est juste ment parce que nous sommes une minorité visible que nous nous mobilisons, et que nous militons pour convaincre les bretons.

  8. Loïc dit :

    L’indépendance bretonne? Pourquoi pas, même si ce n’est pas une priorité pour moi. Par contre, sûrement pas par vous ni avec vous. L’extrême-droite n’a d’avenir nulle-part dans les démocratie occidentales, et encore moins en Bretagne. Vous êtes ultra-minoritaires, ouvrez les yeux…

    Bonne soirée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*